Angleterre: le ministère de la santé préconise de limiter l’effet puissant du THC

Dans le monde entier, la tendance est à la libéralisation et à l'augmentation de la consommation, qu’elle soit légale ou illégale. De plus en plus de gens veulent goûter le cannabis, que cela plaise ou non, les consommateurs ont rarement le choix des variétés de cannabis qu’ils consomment.

 

Il est vital, surtout maintenant que le cannabis est de plus en plus libéralisé, que nous explorions des moyens alternatifs et innovants par lesquels nous pouvons réduire et atténuer les dommages liés au cannabis.


Il pourrait être judicieux d'augmenter les niveaux de CBD, afin de compenser les effets nuisibles possibles du THC, comme la perte de mémoire ou la paranoïa, sans compromettre les autres effets plus agréables, telles que la relaxation ou l’euphorie.

Aux États-Unis, le cannabis peut parfois contenir jusqu'à 35% de THC, voire plus pour les concentrés, et certains responsables uruguayens et néerlandais qui ont des lois extrêmement laxistes sur le cannabis légal ont proposé de plafonner la teneur en THC à 15%.

Les produits qui contiennent du cannabidiol, ou CBD, doivent être classés comme médicaments. Le THC peut vous casser physiquement, et il peut aussi vous rendre anxieux ou encore psychotique. Mais, isolé, le CBD a l'effet inverse, on se pose, on se sent calme, on se tranquillise, c’est la raison pour laquelle le ministère de la santé insiste à ce sujet.

L’huile de cannabidiol est également utilisée comme complément alimentaire pour sa richesse en protéines et en oméga 3.


Écrire commentaire

Commentaires : 0