Colorado: le syndrome de stress post-traumatique reconnu comme admissible dans les programmes de traitement au cannabis médical

Le 5 juin 2017, le gouverneur du Colorado, John Hickenlooper a reconnu le syndrome de stress post-traumatique comme une condition admissible dans le cadre du programme de traitement au cannabis médical.

Avec l'ajout du Colorado, on compte maintenant 20 États qui autorisent l’accès à la marijuana médicale, ce qui représente des progrès importants pour les anciens combattants militaires et pour les personnes en quête d’options de traitements alternatifs.


Cette mesure fut d’abord rejetée en 2015, mais les patients ont persévéré et finissent par obtenir gain de cause ainsi qu’un regard neuf sur la situation. À présent, l’accès à la marijuana médicale pour les cas de SSPT a surmonté l'opposition et devient une réalité palpable pour les patients au Colorado. Ces derniers pourront également cultiver leurs propres plantes à partir de graines de cannabis sélectionnées pour leur condition.


Ce fût un honneur de travailler main dans la main avec les anciens combattants et d'autres parties prenantes pour mener à bien ce projet de loi. a déclaré Hoban Law Group, fier d’avoir travaillé avec le sénateur Aguilar, le Représentant Singer et les autres membres de l'Assemblée générale qui ont mis à disposition ces nouveaux traitements. Les choses évoluent fortement aux Etats-Unis sur des maladies sévères, notamment pour les cas d’épilepsie grave.



L’Etat du Colorado précise que le syndrome de stress post-traumatique s’ajoute à la liste des autres conditions de qualification d’admission au cannabis médical, incluant le VIH / sida, le cancer, Glaucome, convulsions, spasmes musculaires persistants, douleurs sévères et nausées sévères.

Écrire commentaire

Commentaires : 0