Comment l'Ontario prévoit de réglementer le cannabis canadien

Le 8 septembre 2017, l'Ontario est devenue la première province à révéler ses projets de réglementation du cannabis canadien, en proposant de le gérer de la même manière que le tabac et  l'alcool.



Les consommateurs légaux doivent être âgés de 19 ans ou plus, la consommation en public et au travail sera interdite, les dispensaires de cannabis illégaux seront fermés. La Régie des alcools ouvrira un magasin de cannabis en règle d'ici juillet 2018 puis ouvrira 150 magasins spécialisés et autonomes d'ici 2020.


La province adopte une approche de légalisation sûre et judicieuse qui nous permettra de protéger nos collectivités et la circulation routière, de promouvoir la santé publique et de protéger les jeunes, a déclaré Yasir Naqvi, procureur général de l'Ontario.

Selon Charles Sousa, ministre des Finances, En ce qui concerne la distribution au détail, la LCBO a l'expérience et la perspicacité pour assurer un contrôle minutieux du cannabis, nous aidant ainsi à décourager les activités illicites du marché noir et à entraîner la fermeture des dispensaires illégaux.

Tous les Canadiens ne sont pas satisfaits de l’envergure du programme:
La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante déclare "L'un des objectifs annoncés par le gouvernement est d'éliminer l'économie souterraine, pourtant la fermeture du secteur privé ne fera que prospérer le commerce illicite".

La Cannabis Canada Association, une organisation de producteurs de graines de cannabis, a fait écho à la position de la FCEI.

Écrire commentaire

Commentaires : 0