L’usage de cannabis chez les femmes enceintes augmente aux Etats-Unis

De plus en plus de femmes semblent utiliser du cannabis alors qu’elles sont enceintes, soit pour traiter leurs nausées matinales ou pour atténuer leur anxiété, selon une étude californienne.

L’usage de cannabis chez les femmes enceintes a ainsi augmenté de 4,2% à 7,1% entre 2009 et 2016 selon une lettre de recherche parue sur le journal JAMA.

L’usage augmente davantage chez les jeunes mères. Chez les moins de 18 ans, le pourcentage est passé de 12,5% à 21,8%, et pour les femmes entre 18 et 24 ans, de 9,8% à 19%.


Cette étude ne porte que sur la Californie, mais une autre étude porte sur l’ensemble des Etats-Unis. Le pourcentage national est ainsi passé de 2,37% en 2002 à 3,85% en 2014 chez les femmes de 18 à 44 ans.

Les médecins précisent qu’on ne connait pas concrètement les effets des graines de cannabis sur le fœtus mais qu’ils pourraient conduire à un faible poids à la naissance et des problèmes de développement. Le THC pourrait également passer à travers le placenta.

Les recommandations en la matière sont généralement d’arrêter de continuer de consommer du cannabis pendant la grossesse, et de privilégier d’autres médicaments en cas d’usage médical du cannabis.
La même prudence vaut en cas d’allaitement.

Écrire commentaire

Commentaires : 0